8 février 2018 : La Marseillaise – l’usine abandonnée continue à polluer

Les parents d’élèves de l’école de la Madrague de Montredon s’inquiètent des résultats des examens médicaux ayant révélé la présence de plomb sur les cheveux de leurs enfants. A la mairie des 6e et 8e arrondissements de Marseille, on estime avoir pris les précautions nécessaires.

voir l’article

Un beau site, une tragédie humaine et des appétits immobiliers restés jusqu’à ce jour dans l’ombre. Photo migué mariotti L’utilisation de l’article, la reproduction, la diffusion est interdite – LMRS – (c) Copyright Journal La Marseillaise

 

 

 

Communiqué de l’ASLS à propos du groupe scolaire de la Madrague de Montredon exposé à la pollution des sols – février 2018 –

COMMUNIQUE DE L’ASLS A PROPOS DU GROUPE SCOLAIRE MADRAGUE DE MONTREDON : Mobilisation des parents pour la préventions et protection de la santé face à la pollution des sols

 

-Son diagnostic résulte de l’opération nationale de diagnostic des établissements scolaires construits sur ou à proximité d’anciens sites pollués. Une école maternelle et une école élémentaire ont été construit en 1975 sur la friche d’une verrerie et à proximité de l’usine Legré-Mante fermée en 2009.

Ce diagnostic a mis en lumière l’existence de plusieurs sources de pollution potentielles dont une forte concentration de « gaz de sols toxiques» sous les bâtiments, pouvant affecter à terme la qualité de l’air et de l’eau de l’établissement.

La mobilisation des parents d’élèves s’inscrit donc dans une volonté de prévention de tout danger d’exposition chronique aux polluants, car il est désormais reconnu que les effets sur la santé de jeunes enfants existent même à très faible dose et sur une longue (scolarité de 7 années).

Les parents demandent :

– une mise en sécurité complète des locaux, ce qui consiste à :
Surveiller régulièrement l’étanchéité des dalles pour prévenir tout ce qui permettrait le passage des gaz dans les lieux de vie (Classes, dortoirs, réfectoire, bureaux).
Surveiller en parallèle la qualité de l’air intérieur comme un moyen d’alerte de toute dégradation.
Isoler toute les terres à nu pouvant entrer en contact avec les jeunes enfants (danger d’ingestion) , et faire un nettoyage régulier des aires de jeux (danger d’inhalation).
D’améliorer le système de ventilation (vide sanitaire et locaux) afin d’éviter ou limiter tout danger de concentration des gaz.

-Prévention et protection de la santé.
Application du principe de précaution (inscrit dans la Constitution française) . Ainsi de nombreux parents, en complément des mesures de mises en sécurité souhaitent que leurs enfants, à titre préventif, bénéficient d’un accompagnement médical des services compétents (plombémie et autres analyses adaptées aux produits détectés)

Ils attendent des réponses concrètes à cette démarche préventive et un soutien des différents services : Préfecture/Dreal (sols pollués), Mairie de Marseille(travaux) ARS, Santé Publique France (santé)

Association Santé littoral Sud contact@comite-sante-littoral-sud.org février 2018

Télécharger le communiqué

170205_communiqueACLS_Diagnostic du groupe scolaire Madrague

Télécharger le communiqué