Out le permis ! mais …

La Cour administrative d’appel vient de confirmer l’annulation du permis déposé en 2011 par le promoteur immobilier Océanis Promotion.
Félicitations à nos amis du CIQ Madrague,la Rose, la Verrerie et leurs avocats et merci à toutes celles et ceux, associations, riverains et élus qui les ont soutenu !
Nul doute que l’unité de la population sortira renforcée de ce jugement équitable .
Mais se poseront encore à tous les questions restées sans réponses depuis la fermeture de l’usine en 2009 et les premiers permis déposés par le propriétaire et ses promoteurs en 2011 …. :
–  Plus personne ne peut nier qu’au delà du respect de la loi littoral, de l’assainissement (toujours non solutionné) et de la circulation, il existe aussi un grave danger d’exposition de la population aux poussières et particules chargées des métaux lourds (plomb,arsenic, cadmium, antimoine …)
– Ne faudrait- il pas qu’avant tout nouveau projet d’aménagement ou immobilier soit étudié et évalué l’impact effectif actuel et futur de cette pollution sur la santé des riverains?
 Ce site étant classé ICPE -installation classée pour la protection de l’environnement -, c’est pourtant un impératif de santé publique. Mais depuis 2009 et 2011, ni les autorités en charge de la santé publique ( Préfecture, Mairie), ni le propriétaire du site n’ont effectué ces études et cette évaluation des dangers, avant de délivrer et autoriser des permis.
– depuis 2014, de nombreuses associations dont des CIQ du littoral sud de Marseille ont alerté les pouvoirs publics et demandé l’ouverture d’une concertation sur la santé publique et la nécessaire prévention des riverains de la friche industrielle qui présente un problème évident de mise en sécurité.
Alors qu’une opération de sécurisation du secteur des Calanques compris entre le Mont Rose et Callelongue est en cours, pourquoi le site Legré-Mante n’est-il pas rattaché à cette opération de sécurisation ?
Le Comité santé littoral sud (avec l’Association santé littoral sud déclarée cet été) communique la lettre adressée au Préfet  et continuera de vous informer sur ces questions majeures de santé publique.